Shadowgraphy

Portfolio : exhibition – Timeline (2012)

2012 – Timeline – Portraits de nos mémoires – Portraits of Shanghai,

Eight 60×48 portraits displayed within the second BOP collective exhibition @ Fort Barraux, France, From 7th to 23rd of september 2012

The Timeline concept was initially created by my friend and fellow BOP photographer, Arnaud De Grave; the idea is quite simple, take a portrait and add an interview to explore the memories of the portrayed person and record two of the most most important memories she or he would like to share, one personal (P), one historical memory (H). You’ll find above the portraits in full size and bellow you can browse in their memories sorted by year of birth of the people selected for this exhibition. Further bellow, you’ll find more details about the exhibition and my approach on this subject.


Le concept “Timeline” a été initialement crée par mon ami et associé photographe du collectif BOP, Arnaud De Grave; l’idée est somme toute assez simple, il s’agit de faire un portrait et d’y associer une serie de auestion pour explorer la mémoire de la personne photographiée et de noter deux de ses souvenirs les plus mémorable, l’un personnel (P) et l’autre historique (H). Vous trouverez ci-dessus les portrait en grand format et ci-dessous vous pouvez naviguer dans les souvenirs, triés par année de naissance des personnes que j’ai photographiées. Encore plus bas, vous trouverez quelques notes concernant mon approche de ce sujet ainsi que plus de détails à propose de cette exposition.

 




M. H

Mr. H.

Born in 1930 in Shanghai

Already twice grand-grand father, every morning, Mr. H. join his friends in the park nearby. After exercises, they chat until 8 in the teahouse located in the heart of the park. This was the meeting point for our appointment…

H : 27th of May 1949, when Kuomingtang was kick out from Shanghai by the communists. It was a very happy period until 1966 with the start of cultural revolution.

P : I had surgery last year after after being diagnose a cancer, everything is fine now.

M. H.

Né en 1930 à Shanghai

Déjà arrière-grand père à deux reprises, Mr. H. retrouve ses amis tous les matins, à l’aube, dans le parc à coté de chez lui. Après une série d’exercices, ils discutent dans la maison de thé au cœur du parc. C’est là que nous avions rendez-vous…

H : Le 27 mai 1949 lorsque le Kuomingtang a été chassé de Shanghai par les communistes. Ce fût une période très heureuse qui durera jusqu’en 1966 et s’arrentera avec le début de la révolution culturelle.

P : J’ai été opéré l’année dernière suite a un cancer mais aujourd’hui tout va bien.




Mr. Z

Mr. Z.

Born in 1945

I met Mr. Z. on Yuyuan Road, at the corner of Zhengning Road, close to my home. He was sunbathing under the morning light on the side of the road; due to some injuries to his leg, he has to expose his skin to sunlight.
H : Hard to say, so many things happen in China recently, things are going to fast, it’s hard to follow, actually, I don’t car so much what is happening

P : That’s easy, most important for is since I can take it easy and enjoy life as it comes, if I want to smoke, I smoke, If I want to have a beer, I drink a beer !

Mr. Z.

Né en 1945

J’ai rencontré M. Z. sur Yuyuan road, au croisement avec Zhengning road, tout près de chez moi. Il était en train de prendre le soleil de la matinée ; suite à un problème de santé la peau de ses jambes a besoin d’exposition aux UV.

H : C’est difficile à dire, il s’est passé trop de choses en Chine ces derniers temps, cela va trop vite, je ne fais plus trop attention à ce qu’il se passe.

P : C’est simple, le plus important pour moi c’est depuis que je peux prendre la vie comme elle vient, si j’ai envie de fumer et bien, je fume, si je veux boire une petite bière et bien je la bois !




Mr. W

Mr. W

Born in 1953 in Taibei, Taïwan

From Taiwan, general manager of a high end blue jeans factory, Mr. W. has a passion for coffee. From his own word, he is more a coffeeman than a businessman. He set up recently a training center for coffee bean roasting and sales. Not far from my home, this place is also a coffee bar (Punk Café – Zhengning road)

: In 1999, the 21st of September when a big earthquake hit Taiwan. The impact on the country was terrible. So many destructions and so many families hurt ! I was deeply marked by all the support given by Taiwan citizens and foreign countries, money was raised and food an support was delivered on site (I remember particularly the efforts of the ‘organization 兹济 – Ciji, local kind of Red Cross)

P : When I got married with my wife

M. W

Né en 1953, à Taipei, Taïwan

D’origine taiwanaise, directeur général d’une société de confection produisant des jeans haut de gamme. Mr. W. est avant tout passionné de café, il se considère aujourd’hui plutôt un coffeeman qu’un businessman. Il a crée récemment un centre de formation pour l’apprentissage de la torréfaction et du commerce du café. Juste à coté de chez moi, le lieu est également un coffee bar (Punk Café – Zhengning road)

H : Le tremblement de terre du 21 septembre 1999 à Taïwan. L’impact sur le pays a été terrible, tant de destructions et de familles touchées ! Ce qui m’a le plus marqué c’est l’aide apportée par le peuple taïwanais et les pays étrangers, autant en argent qu’en aide sur place (En particulier les efforts faits par l’organisation 兹济 – Ciji, Croix rouge locale)

P : Le mariage avec mon épouse




Mr. H

Mr. H

Born in 1955 in Anhui province

I met Mr. H. in the street beside my home in Shanghai. He is a member of the guards team of a quiet residence located on Yuyuan road. He left very early the Anhui province where he was born and looked for a job in Shanghai

H : The quick economical development of China during the last years, it gives us better and better living conditions

P : Every year, I go back to my home town in Anhui for Chinese new year, being all together with my family is a great happiness.

M. H

Né en 1955 dans la province de l’Anhui

J’ai recontré M. H. à quelques pas de chez moi, il fait partie de l’équipe des gardiens d’une résidence calme sur Yuyan Road. Il a quitté très tôt sa province natale pour trouver du travail à Shanghai.

H : Le développement économique rapide de la Chine ces dernières années qui rend nos conditions de vie meilleures

P : Chaque année, je me rend dans ma province de l’Anhui pour le nouvel an Chinois, retrouver toute ma famille réunie le temps d’une semaine est une joie et une fête immense.




Ms. Z

Ms. Y

Born in 1968 in Shanghai

She had all her career in hotel management in Shanghai, she started as a waitress and is now vice general manager in a five start hotel. She is just back from a 6 month general manager training in USA.

H : The speech of Deng Xiaoping during is tour in the south China in 1992. Without the reform and the opening of the country we would not have such economical development.

P :The birth of my daughter, she changed my life.

Mme. Y

Né en 1968 à Shanghai

A fait toute sa carrière dans l’hôtellerie a Shanghai, a débuté comme serveuse est maintenant vice general manager d’un cinq étoiles. Revient tout juste d’une formation de direction générale aux états unis de 6 mois.

H : Le discours de Dengxiaoping lors de sa a tournée de dans le sud du pays en 1992. Sans l’ouverture et la reforme du pays, nous n’aurions pas connu un tel développement économique.

P :Naissance de ma fille, cela a changé ma vie.



Mr. S

Mr. S

Born in 1976 in Shanghai

Assistant manager of an investment company in Shanghai, M. S. (Ken) is the brother in law of my company driver. We had an appointment in Putuo park where, younger, he used to come.

H : July 1st 1997, when Hong Kong was handed over to China

P :Love ! (My first girlfriend)

Mr. S

Né en 1976 à Shanghai

Mr. S. (Ken) travaille dans une société d’investissement à Shanghai. Il est le beau-frère du chauffeur de ma société. Nous avions rendez-vous un dimanche matin dans le parc de Putuo où il avait l’habitude de venir plus jeune.

H : Le 1er Juiller 1997, la rétrocession de Hong-Kong à la Chine.

P : La découverte de l’amour (ma première petite amie)



Mr. T

Mr. T

Born in 1984 in Hongkong, Australian

I met M; T. while I was looking for a new office for my company. He is working for a UK real estate services provider (Savills) based in Shanghai. He grew up in Australia, and has been based in Shanghai since 2008

H : Tian An Men Square Protests – It reminds us how dynamic society can be.

P : Landing in Shanghai, China in 2008 – The mixed feelings as I stepped off the aircraft was mainly of excitement and was highly memorable.

Mr. T

Né en 1984 à Hongkong, Australien

J’ai rencontré Mr. T. lorsque je cherchais un nouveau bureau pour ma société à Shanghai. Il est agent immobilier au sein d’un groupe anglais (Savills). Il a grandit en Australie et est installe a Shanghai depuis 2008.

H : Les evenements de Tian An Men, cela me rappelle a quel point la societe peut etre dynamique.

P : Mon atterrissage a Shanghai en 2008 – Je me souviens tout particulierement de mes impressions melangees surtout teintees d’exitation des la sortie de l’avion.


Ms. W

Mrs. W

Born in 1986 in Shanghai

Talented young woman, expert in tax optimization, Ms. W. is working for an American consulting firm located in the center of Shanghai. We had appointment in the area of Moganshan art galleries.

H : Shanghai Expo in 2012

P :The day I received my admission letter to university

Mlle. W

Né en 1986 à Shanghai

Brillante jeune femme, spécialiste de l’optimisation fiscale, Mlle W. travaille pour une société de conseil américaine au cœur de Shanghai. Nous avions rendez-vous dans la zone des galeries d’art de Moganshan.

H : L’exposition universelle à Shanghai en 2012.

P : Lorsque j’ai reçu ma lettre d’admission à l’université.


How could we take photograph of one’s memories ? The Timeline project was initiated by this very first question. It could be easy to capture wrinkles or youth of a face, but it seems impossible to catch the intimacy of the memories of a relative or an encounter. Nevertheless, I jumped in this project as curious as enthusiastic. As I live in China, a country with some many changes, so drastic changes during the last hundred years, I would necessarily be captivating to explore people’s memories. I decided to work with relatives and strangers as well, all Chinese from mainland, Taiwan or Hong Kong but living in Shanghai. I should take their portrait in a place they know.

These portrait will be “in context”, with enough background and details around the subject. I love this approach as It brings a lot of information about the environment. Then I used a slight angle  and no direct eye contact with the subject to create space behind the subject, the space of the past. With such a composition, the faces of my subjects are quite centred, their eyes at a crossroad between memories and future. That was the initial plan, but as for any photographic project, the final result is not completely under my control, this is the magic of analog film photography as I could discover the final result of these 1/125s of second of light capture only few weeks later.

I’ve chosen a Mamiya 7II for this project, with a quite wide angle lens (65mm f4) in order to get enough background and I’ve used black and white film, Ilford HP5+ 400 ISO. Most of these portraits have been made between June and August 2012 in various locations of Shanghai. Black and white was a must for this project as I had to get homogeneous tones, use natural light both indoor and outdoor. On top of that, by shooting B&W I can avoid cultural differences in the interpretation of colours.

I would like to thank all the person that you are discovering on these portraits, relatives, friends or strangers, they all have accepted the experiment and shared what is so precious to them, a part of their memories.

Comment photographier le souvenir, la mémoire ? C’est par cette interrogation qu’à débuté le projet Timeline. S’il est facile de restituer les marques du temps ou la jeunesse d’un visage, il semble impossible de saisir l’intimité des souvenirs que porte un proche, un inconnu. La mémoire est par définition invisible et souvent indicible. C’est néanmoins avec enthousiasme et curiosité que je me suis lancé ; vivant en Chine, le pays ayant connu tant de rebondissements ces cent dernières années, il serait forcément passionnant de parcourir avec mes modèles leurs souvenirs. J’ai choisi de travailler avec des proches, des rencontres et des inconnus, tous chinois, de Chine continentale, de Taïwan ou de Hong Kong, vivant à Shanghai et de les photographier dans un environnement familier. Il est important pour moi de pouvoir également conter l’histoire de chaque photographie, ces petits événements font maintenant partie de ma mémoire.

Ces portraits seront construit « en contexte », cette approche m’est chère car elle ne sépare pas l’homme de son environnement. Ensuite par un léger angle et l’absence de regard direct, j’ai voulu donner une dimension à l’arrière du corps, pour matérialiser le passé ; le visage, le regard se trouvant alors comme à une croisée de chemins entre la mémoire et l’avenir. Pour le reste, c’est la magie de la photographie, ce cent vingt-cinquième de seconde qui fige une expression que l’on ne découvre parfois qu’au développement.

J’ai opté pour un boîtier moyen format (Mamiya 7II) avec un objectif grand angle (65mm f4) permettant de photographier d’assez prêt afin de conserver de l’intimité avec le sujet tout en ayant assez d’angle de vue pour capturer l’environnement et le contexte de la photo. J’ai choisi un film noir et blanc, Ilford HP5+ 400 ISO. Une grande partie des portraits on été réalisé entre juin et août 2012, dans une grande variété de lieux. Le choix du noir et blanc est pour moi fondamental pour limiter les variations de rendu et pouvoir travailler en lumière naturelle aussi bien en intérieur comme en extérieur. Par ailleurs, le noir et blanc permet de s’affranchir des interprétations des couleurs très différentes suivant les cultures.

Je remercie les personnes que vous découvrez aujourd’hui sur ces portraits, proches ou inconnus, ils ont tous accepté cette expérience avec intérêt et on permis de partager avec nous, une part de ce qui leur est le plus précieux, leurs mémoire et souvenirs.

 


 

Flyer_Timeline-v0.2-web-600x425

This work was part of BOP collective exhibition : « Timeline, portraits de nos mémoires »

On September, 7th 2012 : the second collective exhibition of BOP, named “Timeline, portraits of our memories” took place at Fort Barraux, near Chambery, France during the 3rd 2012 exhibition of Artis association (BOP being presented as guest).

This second collective exhibition will gather five members of BOP: Jean-François Boujut, Arnaud De Grave, Chris Huby, Barthélémy Longueville et Arnaud Thurel. Each photographer has prepare a set of portraits based on a personal interpretation of the concept of memory and remembering of personal and historical events.

This exhibition is supported by by association Artis and the joint local authority committee of Grésivaudant (“Communauté de commune du Grésivaudan”).